Chargement

Faudra t-il cotiser sur son Perp en 2018 ?

Posté le : 11/12/2017

Avec l'adoption du prélevement à la source en 2019, l'année 2018 va t-être une année blanche fiscalement. Problème, cela risque de peser sur le Perp (plan d'épargne retraite populaire). En effet ces cotisations sont déductibles du revenu global et permettent de diminuer son impôt chaque année. Or, déduire ces primes ne sera pas possible en 2018 étant donné qu'il s'agit d'une année fiscale blanche. Autrement dit, comme les revenus perçus cette année là seront fiscalement neutralisés, il n'y aura pas d'imposition (sauf revenus exceptionnels) et donc il n'y aura pas de possibilité de déduire ces dépenses et versements effectués en 2018.

Dans le cadre du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu examiné lors du vote du second projet de loi de finances rectificative pour 2017, les députés ont tenté de trouver des subterfuges pour ne pas dissuader les épargnants de réaliser des versements de primes sur un Perp, un contrat Prefon ou un contrat article 83 en 2018.
Pour empêcher le report de l'alimentation d'un contrat retraite, les députés ont adopté un amendement prévoyant que, lors de la déclaration d'impôt sur les revenus de 2019, le montant des dépenses ou des versements déductibles correspond à la moyenne des dépenses de travaux ou des cotisations versées en 2018 et 2019. Ce calcul sera réalisé dès lors que le montant versé en 2018 est inférieur à celui versé en 2017 et en 2019. L'objectif est donc d'inciter l'épargnant à continuer de se constituer une épargne retraite en 2018 quand bien même il ne bénéficie pas d'une défiscalisation. Car, faute de versements en 2018, le montant déductible en cas de cotisations en 2019 sera diminué de moitié. La disposition n'est donc pas fiscalement favorable à l'épargnant. A noter que les déductions effectuées en 2017 seront intégrées dans le calcul du taux de prélèvement de janvier à août 2019 et celles effectuées en 2018 dans le taux de prélèvement de septembre 2019 à août 2020.

Autres articles

Modulation écologique de la taxe foncière

Le gouvernement réfléchit à une modulation des taxes foncières afin d'inciter les propriétaires à engager des travaux d'économies d'énergie dans leur logement.

Lire la suite

Les versements augmentent dans les dispositifs d'épargne salariale

Plus de 10 millions de salariés sont concernés par l'épargne d'entreprise. Selon l'Association française de la gestion financière (AFG), au 30 juin 2016, les versements nets ont doublé en un an sur les dispositifs d'épargne salariale pour atteindre 3 milliards d'euros.

Lire la suite

L’épargne salariale progresse

L'encours global de l'épargne salariale a progressé de 7 % au 31 décembre 2015 par rapport à fin 2014 et s'établit à 117,5 milliards d'euros, selon l'enquête annuelle de l'Association française de la gestion financière (AFG).

Lire la suite

Vers la fin de l'application des taux historiques de CGS pour les placements

La loi de finance prévoit une hausse de la CSG à compter du 1er janvier 2018 et la fin progressive de l'application des "taux historiques" sur les produits des PEA, la participation, les PEE et autres produits de placement.

Lire la suite

Actionnariat salarié : qui est gagnant ?

Dans la nouvelle édition de son étude, Eres mesure, pour la deuxième année consécutive, la performance sur 5 ans des opérations d’actionnariat salarié initiées par les entreprises du SBF120.

Lire la suite

4 100 départs de riches en un an

Le nombre de contribuables aux revenus supérieurs à 100.000 euros ayant quitté la France pour s'installer à l'étranger a augmenté de 10% en 2014, selon un rapport remis au Parlement.

Lire la suite