Chargement

PEL, ce qui change en janvier

Posté le : 18/12/2017

A compter de 2018, la CSG sur les revenus du capital augmente de 1,7 point, portant le taux global des prélèvements sociaux à 17,2 %. Les détenteurs de PEL vont être concernés par cette hausse.Une distinction est toutefois à opérer selon la date d'ouverture du plan.

PEL ouverts avant le 1er mars 2011

Les intérêts capitalisés depuis la date d'ouverture d'un plan ouvert avant le 1er mars 2011 sont soumis aux prélèvements sociaux au 31 décembre de l'année de son dixième anniversaire (ou de sa date d’échéance s'il s'agit d'un PEL ouvert avant le 1er avril 1992) ou à la date de son dénouement s'il est dénoué avant son dixième anniversaire. Ces intérêts vont continuer à être taxés selon la règle dite des « taux historiques », c’est-à-dire aux taux en vigueur ou le revenu a été acquis ou constaté. Ils ne seront soumis à la hausse du taux de la CSG que pour la seule part acquise à compter du 1er janvier 2018.

Le 31 décembre de chacune des années qui suit celle du dixième anniversaire du plan (ou celle de sa date d'échéance pour les PEL souscrits avant le 1er avril 1992), les intérêts courus chaque année supporteront désormais 17,2 % de prélèvements sociaux recouvrés directement par la banque lors de leur inscription en compte (et/ou de leur dénouement).

Quant à la prime d'épargne, elle est soumise aux prélèvements sociaux lors de son versement (c'est-à-dire lors du retrait des fonds pour les PEL ouverts avant le 12 décembre 2002 ou à la date du premier déblocage du prêt d'épargne logement pour les PEL ouverts depuis cette date). Les primes versées à compter de 2018 ne bénéficieront plus des « taux historiques » et seront donc soumises aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 %.


PEL ouverts depuis le 1er mars 2011

Pour ces plans, les intérêts sont taxés aux prélèvements sociaux chaque année lors de leur inscription en compte, quelle que soit la durée du plan. Les intérêts acquis à compter de 2018 seront donc taxés au nouveau taux de 17,2 %.

Les prélèvements sociaux seront également prélevés au nouveau taux de 17, 2 % sur la prime d'épargne lors de son versement. En effet, comme pour les primes d'épargne des PEL ouverts avant le 1er mars 2011, le bénéfice des taux historiques a été supprimé.

Seuls les intérêts des plans ouverts avant cette date demeureraient exonérés d'impôt sur le revenu pendant les douze premières années.

 

Autres articles

Les PEL seront taxés à 30 %

Les plans épargne-logement (PEL) ouverts à partir de janvier 2018 seront soumis à un impôt forfaitaire de 30% dès la première année.

Lire la suite

Vers la fin de l'application des taux historiques de CGS pour les placements

La loi de finance prévoit une hausse de la CSG à compter du 1er janvier 2018 et la fin progressive de l'application des "taux historiques" sur les produits des PEA, la participation, les PEE et autres produits de placement.

Lire la suite

Comment baisser la taxe d'habitation des résidents des maisons de retraite ?

Les maisons de retraite vont-elles répercuter la baisse de la taxe d'habitation pour compenser la hausse de la CSG qui touche les retraités ?

Lire la suite

Prélèvements sociaux des non-résidents, Bercy joue la montre !

L’administration fiscale a reçu plusieurs dizaines de milliers de demandes de restitution portant sur la CSG-CRDS appliqués aux revenus du patrimoine des contribuables non affiliés à un régime de sécurité sociale français au titre des années 2012 à 2015.

Lire la suite

Non-salariés : baisse des seuils de dématérialisation au 1er janvier 2018

À compter du 1er janvier 2018, seront abaissés les seuils de revenus ou de chiffres d'affaires au-delà desquels la déclaration d'impôt et le paiement des cotisations sociales doivent être réalisés par voie dématérialisée.

Lire la suite

Qui est exonéré de CSG et CRDS ?

Les plafonds pour l’exonération de CSG et de CRDS en 2018 ont été revalorisés.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales