Chargement

Une demi part en plus pour les parents seuls ayant élevé un enfant

Posté le : 25/12/2017

Un parent vivant seul (célibataire, divorcé ou veuf), n'ayant plus aucun enfant à charge, peut bénéficier d'une majoration de quotient familial d'une demi-part (diminuant son impôt) si, antérieurement, il a élevé seul au moins un enfant. Les conditions en ont été récemment rappelées et précisées par le Conseil d'État. Il faut d'abord que le parent ait supporté la charge de l'enfant à titre exclusif ou principal, notamment en versant une pension alimentaire, pendant au moins 5 années au cours desquelles il vivait seul. Par ailleurs, sont considérés comme à charge les enfants mineurs ou infirmes, à condition qu'ils n'aient pas de revenus distincts. Et enfin, précise le Conseil d'État, s'il s'agit d'un enfant mineur, il doit l'avoir été pendant les 5 ans. S'il est devenu majeur au cours de cette période, la majoration est refusée.

Autres articles

Combien vous rapporte vos enfants scolarisés ?

Une réduction d'impôt est accordée dès lors que vous avez au moins un enfant à charge qui poursuit des études secondaires ou supérieures.

Lire la suite

Nouvel avantage pour les emplois à domicile

Dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances pour 2017, le gouvernement octroie un avantage supplémentaire en faveur des contribuables qui ont recours à des services d'aide à la personne ou de garde d'enfants ouvrant droit à un crédit d'impôt.

Lire la suite

Pénalités fiscales : faut-il payer pour les erreurs de son conjoint ?

Les pénalités fiscales sont dues par les deux époux, même si un seul d'entre eux a eu un comportement fautif.

Lire la suite

Pas d’aide au logement pour les enfants de riches

Les enfants dont les parents paient l'Impôt sur la fortune immobilière (IFI) ne bénéficieront toujours pas des APL versées par la CAF.

Lire la suite

Défiscalisation des frais de scolarité à l’étranger

Actuellement, il n’est pas possible de déduire de son impôt sur le revenu les frais occasionnés par la scolarisation de son enfant à l’étranger.

Lire la suite

Un chef d’entreprise n’est pas forcément un épargnants avisé

La qualité de dirigeant d'une société peut constituer un indice du caractère averti d'un emprunteur, mais elle ne suffit pas, à elle seule, à prouver ce caractère.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales