Chargement

Les premières réformes Macron adoptées

Posté le : 25/12/2017

Le remplacement de l'ISF par un impôt sur la fortune immobilière, le dégrèvement massif de taxe d'habitation programmé sur 3 ans et l'instauration d'un prélèvement forfaitaire unique appliqués à l'ensemble des revenus de capitaux mobiliers et des plus-values de cession de valeurs mobilières sont les mesures phares de la première loi de finances du gouvernement Philippe. Dans la foulée, les députés ont également adopté la seconde loi de finances rectificative qui notamment fixe les dernières modalités d'application du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu à partir de 2019. Des recours devant le Conseil constitutionnel ont d'ores et déjà été annoncés.

Autres articles

Lois de finances, ce qui vous attend en 2016

Les lois de finances, adoptées en lecture définitive par l'Assemblée nationale le 17 décembre 2015, ont été publiées au Journal officiel du 30 décembre 2015.

Lire la suite

Quel bilan fiscal du quinquennat Hollande ?

Le syndicat national Solidaires Finances Publiques (fonctionnaires des impôts) a rendu public son « bilan fiscal du quinquennat ».

Lire la suite

Réformes en vue pour les travailleurs indépendants

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté le 5 septembre le programme du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants.

Lire la suite

Les nouvelles règles du code douanier

Le nouveau Code des Douanes de l'Union (CDU) entre en vigueur le 1er mai 2016 et abroge de manière définitive le code de 1992.

Lire la suite

Des aides pour transformer les bureaux en logement

L'Assemblée Nationale a voté la semaine dernière une mesure fiscale destinée à faciliter la transformation de bureaux vacants en logements, annoncée par Anne Hidalgo en 2014, lors de la course à la mairie de Paris.

Lire la suite

54 % des auto-entrepreneurs en font leur activité principale

En 2014, 60 % des auto-entrepreneurs immatriculés au premier semestre démarrent effectivement une activité économique avant la fin de l’année ; ils se lancent principalement dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques (19 %), le commerce (16 %) ou la construction (13 %).

Lire la suite