Chargement

TPE / PME : baisse de l’impôt sur les société

Posté le : 22/01/2018

Le taux normal de l’impôt sur les société (IS) est une nouvelle fois abaissé pour les petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que pour les très petites entreprises (TPE) afin d’être progressivement ramené à 25 % en 2022. Pour 2018, il s’établit à 28 % pour la fraction du bénéfice inférieure à 500 000 € et à 33,33 % % au-delà. Au 1er janvier 2019, il passera à 28 % pour la tranche de 500 000 € de bénéfices, avec une diminution à 31 % au-delà. Puis, au 1er janvier 2020, il atteindra 28 % sur la totalité des bénéfices, 26,5 % au 1er  janvier 2021 et 25 % au 1er  janvier 2022. A noter que les entreprises, dont le chiffre d’affaires est inférieur à 7,63 millions €, continuent, en 2018, à bénéficier d’un taux d’IS réduit à 15 % sur leurs 38 120 premiers € de bénéfices.

La loi

Autres articles

Confidentialité des comptes annuels

Depuis la loi Macron, sauf exceptions, les micros-entreprises et les petites entreprises peuvent opter pour la confidentialité de leurs comptes annuels, ces derniers, déposés au greffe du tribunal de commerce, n’étant pas alors rendus publics.

Lire la suite

Holding : pas de confusion de patrimoine

Le liquidateur d’une société en liquidation judiciaire assigne le président de cette entreprise en responsabilité pour insuffisance d’actif.

Lire la suite

Associations et impôts commerciaux

Les associations qui exercent des activités lucratives sont soumises aux impôts commerciaux (TVA, impôt sur les sociétés, contribution économique territoriale – CET).

Lire la suite

Révocation vexatoire ou injurieuse du dirigeant

Suite à sa révocation, le président d’une société par actions simplifiées (SAS) est immédiatement privé de son accès au serveur de l’entreprise.

Lire la suite

Responsabilité des dirigeants

Suite à la mise en liquidation judiciaire d’une société, le liquidateur assigne le dirigeant de cette entreprise devant le tribunal, en responsabilité pour insuffisance d’actif.

Lire la suite

Déclaration de réduction et crédit d’impôt

Les entreprises qui bénéficient de réduction ou crédit d'impôt sont dorénavant dispensées de déposer les déclarations spéciales qui étaient obligatoires.

Lire la suite