Chargement

Les objectifs doivent être réalistes !

Posté le : 10/04/2018

Un employeur licencie un de ses chefs de vente pour insuffisance professionnelle. Il lui reproche de n’avoir réalisé que 45 ventes sur l’année (en l’occurrence des ventes de maisons individuelles) alors qu’il avait pour objectif d’en réaliser 94. Mais pour les juges, cet objectif était inatteignable dans un secteur géographique réputé difficile et avec une équipe réduite. Il s’ensuit que le licenciement est donc dépourvu de cause réelle et sérieuse. 

La décision de justice

Autres articles

Insuffisance professionnelle et licenciement

Une salariée est licenciée pour insuffisance professionnelle.

Lire la suite

Responsabilité pécuniaire du salarié

Un salarié, engagé comme chauffeur poids lourd, est licencié pour faute grave. Son employeur lui reproche d’avoir conduit un véhicule de l’entreprise sans permis de conduire valable.

Lire la suite

Responsabilité pécuniaire du salarié

Un homme, auquel il est reproché plusieurs détournements de fonds au préjudice des clients de la société pour laquelle il travaille, est licencié pour faute grave.

Lire la suite

Heures supplémentaires : à qui la preuve ?

Un salarié reproche à son employeur de n’avoir pas respecté, au sein de son entreprise, la durée maximale hebdomadaire du travail et les durées minimales de repos.

Lire la suite

Un droit à la vie privée même au travail

Un ingénieur roumain est licencié après que son employeur ait constaté, en surveillant ses communications électroniques...

Lire la suite

Pas d’indemnisation sans préjudice

Un salarié licencié pour faute grave réclame à son employeur des dommages-intérêts pour non-respect de la procédure de licenciement.

Lire la suite