Chargement

Bail commercial : délai pour délivrer un congé

Posté le : 02/05/2018

Un locataire, titulaire d’un bail commercial renouvelé pour une durée de 9 années à compter du 1er  octobre 2010, avait pour projet de quitter les locaux le 30 septembre 2013. Il avait à cette fin rédigé son courrier le vendredi 29 mars 2013 mais celui-ci n’avait pu être signifié au bailleur que le 2 avril suivant, les samedi, dimanche et lundi précédant cette date étant fériés. Considérant cette signification trop tardive, le bailleur avait assigné le locataire en paiement des loyers jusqu’à la fin de la seconde période triennale expirant le 30 septembre 2016. Les juges ont fait droit à sa demande : le congé donné pour le 30 septembre 2013 aurait dû être signifié au plus tard, non pas le 2 avril 2013, mais le dernier jour du mois de mars précédent, soit le 31 mars à minuit, l’article 642 du Code de procédure civile étant inapplicable à cette situation.

> La décision de justice

Autres articles

Non renouvellement du bail commercial

Une société délivre à son locataire un congé avec offre de renouvellement du bail commercial et indemnité d’éviction.

Lire la suite

Bail : pas de nouvelle activité sans accord

Une société qui exploite dans ses locaux une activité de commerce de vins et restaurant sollicite le renouvellement de son bail commercial.

Lire la suite

Défaut de capacité du bailleur commercial

Une Société Civile Immobilière (SCI) consent un bail commercial d’une durée de 23 mois à une société.

Lire la suite

Clause résolutoire au seul profit du bailleur

Face à de nombreux impayés de loyers, le propriétaire d’un local commercial fait délivrer à son locataire un commandement de payer visant la clause résolutoire du bail.

Lire la suite

Domiciliation d’une personne morale

Des locataires d’un logement dont le bail relève de la loi du 1er septembre 1948 fixent le siège social de leur société chez eux.

Lire la suite

Bail commercial : irrégularité d’une clause

Une société prend à bail des locaux commerciaux. Quelques années plus tard, et conformément au contrat, elle remet son congé par lettre recommandée avec avis de réception.

Lire la suite