Chargement

Contrôle fiscal et communication des documents

Posté le : 03/07/2018

A l’issue d’un contrôle fiscal, une société se voit réclamer le paiement d’un supplément d’impôt, en sa qualité de codébitrice solidaire de la société contrôlée. A cette occasion, elle demande à l’administration de lui fournir une copie des documents ayant fondé le redressement. L’administration accepte mais demande le remboursement du prix des photocopies. Saisi du litige, le Conseil d’Etat condamne cette attitude. Dans de telles circonstances, la communication des pièces est de droit et doit être opérée gratuitement. Les Hauts magistrats en profitent pour rappeler à l’administration que le refus de communication en la matière dispense le débiteur de toute obligation. 

> La décision de justice

Autres articles

Cautionnement authentique : aucun formalisme

Une société (la société A) assigne en justice son débiteur (la société B) afin d’obtenir le paiement de ses prestations.

Lire la suite

Cession et liquidation de l’entreprise

A l’occasion de la cession de ses parts, le gérant d’une société déclare dans l’acte de vente en date du 3 décembre 2008 que son entreprise n’est pas en état de cessation de paiements.

Lire la suite

Associations et impôts commerciaux

Les associations qui exercent des activités lucratives sont soumises aux impôts commerciaux (TVA, impôt sur les sociétés, contribution économique territoriale – CET).

Lire la suite

Bail commercial et travaux : qui paye ?

Le propriétaire d’un immeuble à usage d’hôtel se voit notifier par la mairie un arrêté...

Lire la suite

Contrôle Urssaf, mise en demeure et délai

A la fin d’un contrôle, l’Urssaf adresse à l’entreprise contrôlée une lettre d’observations.

Lire la suite

Notion de « caution avertie »

Une banque consent un prêt à une société.

Lire la suite